Challenge AZ 2018, Cirque

H comme Harry Foottit

Bonjour c’est encore moi William Victor Foottit.  Je vais vous compter l’histoire d’Harry Foottit, du moins ce que j’en sais. Il est le petit dernier de la fratrie Foottit.

Harry est le seul de mes oncles et tante de la branche paternelle a être né sur le sol français. Il voit le jour le 4 juin 1892 dans le 1er arr. de Paris.

Comme ces frères, il suit les traces de mon grand-père et deviendra clown comme lui.

Harry, normalement de la classe 1912, est « omis excusé de la classe 1913 » pour une atrophie du membre inférieur gauche. Il sera recensé en 1915 puis incorporé à compté du 13 septembre 1915. Il est détaché au Etablissements Dion Bouton à Puteaux, a-t-il participé à la fabrication de l’autocanon? 

Il arrive au corps le 11 janvier 1916, classé canonnier de 2èmeclasse. Il est maintenu au service auxiliaire par la Commission de Réforme de la Seine N°4 du 11 février 1916 pour « Impotence du genou gauche ». Il passe par plusieurs régiments d’artillerie pour être « classé service armé sur sa demande par la commission de Réforme de Limoges le 28 novembres 1916. Il sera condamné par le conseil de guerre permanent de la 12e Région de Limoges à un an de prison avec sursis pour désertion à l’intérieur d’un territoire en état en état de guerre. Circonstance atténuante admises.

Cet « incident » n’a pas laissé de trace dans la mémoire familiale.

Il est envoyé un congé illimité le 28 août 1919. Le certificat de bonne conduite lui est refusé. Il se retire au 6 rue Malher à Paris 4ème arr. dans un immeuble plutôt cossu.

A la mort de la seconde épouse de mon grand-père, Annie Ashley Johnstone (en 1926), Harry certainement en grandes difficultés financières, va réclamer en justice ce qu’il pense être son héritage à savoir le bar de son père et que les héritiers d’Annie Ashley réclament eux aussi.

Son frères George ne prend pas part à cette procédure. 
Mon père Tommy étant décédé en mars 1927, ma mère est repartie avec le cirque Lamy et nous a sans doute tenu éloignés de la famille Foottit , mon frère et moi.

Parmi les héritiers d’Annie Ashley figure Lily  Foottit épouse Aviet, la sœur d’Harry. Pourquoi Lily et non Harry et George? 
Est-ce une erreur des journalistes ? Il faudra retrouver la succession ainsi que les minutes du procès.

Un article du 27 décembre 1928 paru dans Le Petit Journal résume la situation : Le Petit Journal

Toutefois une erreur s’est glissé, Tommy n’est pas le nom de scène d’Harry Hall (aucun acte d’état civil n’est d’ailleurs enregistré au nom de Hall). Tommy est mon père et le second frère d’Harry. Il sera débouté de sa demande.

Je perds sa trace (la mémoire familiale est très défaillante le concernant) jusqu’en 1931 où il épouse Marguerite  Louise Couture de 17 ans son aînée. La noce a lieu le 30 novembre 1931 à la maire du 10ème arr.

Marguerite est la fille de Lucien Couture et de Marie Charlotte Florence Mousset. Elle naît le 31 mai 1875 à Paris 7ème. Ses parents sont domestiques 69 Quai d’Orsay à Paris. Elle a un frère né en 1864: Lucien Auguste.

Elle est une petite fille de 8 ans lorsqu’elle perd sa maman en 1883. Ses parents se sont installés à Villiers sur Orge dans l’Essonne. N’apparaissant pas dans le recensement de 1881 de Villiers sur Orge, on peut dater leur arrivée entre ce recensement et la date du décès de Marie le 4 août 1883. Marguerite est alors élevé par son père, devenu garde-champêtre du village (recensement de 1886 – 1891). Lucien décède le 13 novembre 1893. Elle est désormais orpheline à 18 ans. Il est probable qu’elle gagne Paris où son frère Lucien Auguste s’est marié avec Joséphine Becker.

Elle épouse en premières noces Léon Jean Baptiste Parent, le 23 février 1895. Il est le fils de François Parent et Marie Marguerite Moniot, tous deux concierges au 4 rue Régis dans le 6ème arrondissement. Marguerite divorce le 8 décembre 1918.

Harry épouse Marguerite le 30 novembre 1931 à la mairie du 7ème arr.

Le ménage a une vie mouvementée qui a laissé un petit encart dans la presse, et ce pour un sujet tellement d’actualité aujourd’hui.

Harry nous quitte le 13 mai 1935 à presque 43 ans. Il est toujours marié à Marguerite. 

Demain Je redonne la parole à Sandrine qui vous emmènera avec la lettre I sur les chemins de l’Itinérance des Cirques.

 Notre site : https://klr-ga.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s