Challenge AZ 2018, Cirque

D comme Dictionnaire

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors que je faisais des recherches aux Archives de Paris sur William Victor Foottit, on m’indique qu’il existe un fond du cirque le D28Z.

Ces archives ont été déposé par Paul Haynon. Ni une ni deux je commande une première cote.

Et là je découvre une mine d’or : les notes qui devaient servir à l’écriture d’un dictionnaire des artistes de cirque.

On y trouve parfois un dossier, des notes des photos ou juste une feuille avec le nom d’un artiste

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le fond aurait été versé entre 1932 et 1933 aux Archives de La Seine : Bulletin de la Société des historiens du théâtre

Qui est Paul Haynon?

Paul Haynon est né le 1 août 1864 dans le 1er arr. de Paris, 38 rue Mont-Thabor. C’est un médecin, Léon Baron, qui déclare le naissance. Paul est de parents non dénommés. Il est probable qu’il est enfant adultérin. Les divers actes le concernant ne font jamais mention de ses parents. Est-ils le fruit d’amour ancillaires?

Le nom est peu répondu, qui lui a donné? Question sans réponse à ce jour.

Paul Haynon a réalisé une fiche à son nom que l’on trouve sous la cote D28Z 3. Il écrit que ses parents habitent Cambrai.

Je consulte le recensement de Cambrai mais seul celui de 1906 est en ligne. Je n’ai pas touvé le patronyme « Haynon ».

Il a fait ses études au Lycée Condorcet, l’un des lycées prestigieux de la capitale. Il est titulaire d’un baccalauréat ès-lettres.

Le recensement militaire ne nous apprend rien. Pas de fiche matricule non plus, le jeune homme est exempté. Il a bien lieu à Cambrai.

La Revue moderne des arts et de la vie indique, dans son numéro du 15 mars 1920,  que sa famille le voyait ingénieur, il sera d’abord dessinateur industriel puis peintre.

Parallèllement, il sera très longtemps secrétaire administrateur de La Fédération des Armes des Combat à Paris, peut-être une passion pour l’escrime héritée de ses années au Lycée Condorcet.

Il exposa à plusieurs reprises sa peinture et fut membre perpétuel de l’Association des artistes peintres, de la société des Indépendants et de nombreuses autres associations.

J’aime à croire que c’est au Lycée Condorcet il rencontra Henri de Toulouse-Lautrec (ils sont nés la même année) qui le conduira vers le cirque.

Paul Haynon écrit vers 1930 qu’il a eu 8 enfants dont deux sont décédés. Je n’en ai retrouvé que 5, dont 1 est décédé. Il se mariera à 4 reprises.

Arbre de Paul Haynon

Fiche pour le Dictionnaire 

Source : Etat Civil de Paris – Archives de Paris : Fond privé D28Z

Notre site : https://klr-ga.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s