Challenge AZ 2018, Cirque

B comme BOUGLIONE

William Victor Foottit et Joseph Bouglione

Nous retrouvons notre clown Totor aux côtés de Joseph Bouglione, directeur du Cirque D’hiver.

 

 

Je ne vous raconterai pas l’histoire du cirque d’Hiver sous la direction des frères Bouglione.

Vous pouvez la retrouver sur le site  Circus Parade.

Le premier acte trouvé d’un Bouglione en France est celui de  de Jean-Baptiste Boglione né à Véron  dans l’Yonne.

 

Jean-Baptiste est né le 16 août 1833 de Michel Boglione âgé de quarante un ans profession de marchand ambulant natif de Verolengo et de Nièce Baudine (Agnès Baudino / Bodino). Michel sait signé.

Ajouté aux multiples déplacements, l’orthographe du nom Bouglione est très variable, et rend les recherches quelque peu délicates. On rencontre Boglione, Boglioni, Bouglione et même bogon ou Boyon.

Les racines sont donc italiennes pour la branche patronymique.

Les divers arbres publiés sur différents sites donnent des informations très disparates. J’ai utilisé pour cet arbre, qui se devra d’être complété, uniquement des informations que j’ai pu sourcer.

C’est ainsi que j’ai trouvé deux actes de décès pour Jean-Baptiste qui font tous deux mention de la même date de naissance dans la même commune.

Pour le moment je n’ai pas d’explication plausible.

Jean-baptiste serait décédé une première fois le 24 juillet 1835 à Valence, puis une seconde fois à Maubeuge (59) le 7 mars 1913.

 Si l’on prend en considération le premier acte, point de descendance. J’ai donc choisi le second, gardant en mémoire, de chercher la clé de ce mystère.

Je n’ai pas pour le moment retrouvé d’autres enfant du couple Bodino – Bouglione.

Jean-Baptiste aurait eu deux épouses. Je dis « aurait », car nombre d’enfants sont nés hors mariage et ont été légitimés par la suite.

La première, Félicité Désert, de qui il aurait eu 3 filles :

  • Marie Louise Boglioni en 1853 à Jenzat (03)
  • Françoise Bogon ou Boyon en 1855 à Alligny en Morvan (58)
  • Jeanne Marie Boglione en 1857 à Nantes.

L’acte de mariage de Félicité et de Jean-Baptiste reste introuvable comme ceux de naissance et de décès de Félicité.

Nous retrouverons Françoise dans la branche de l’épouse de Joseph Bouglione, elle est en fait la grand-mère de Rosa Van Been épouse Bouglione qui nous a quitté récemment.

Jean Baptiste aura ensuite encore 6 enfants avec Anne Jeanne Sintot ((1823-1917) :

  • Charles en 1861 à Matha (17).
  • François en 1863 à Saint Fort en Gironde (17).
  • Léonie en 1865 à Château du Loir (72).
  • Madeleine en 1866 à Roanne qui épousera le frère de sa futur belle-soeur Alexandrine à Besançon en 1906. Elle décèdera en 1948 à Lisieux.
  • Pierre-Constant en 1873 au Petit-Quevilly(76). Il ne vivra que quelques mois et décédera à Nancy en 1874.
  • et enfin Joseph dit Sampion 1er né le 20 octobre 1875 à Chaume en Brie (77).
Joseph Madeleine Rosalie François

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Bapstite crée la Ménagerie Bouglione

Sampion 1er épouse Alexandrine Durand à Bruxelle en 1907.

Alexandrine est la fille de louis Alfred Durand (1838 – 1890), voyageur, forain, photographe et de Julie Desliens (1829 – 1899).

Elle aura 2 soeurs, Delphine (1863 – ?) et Clémence (1868 -1948) et un frère Pierre Alfred qui épousera Madeleine Bouglione.

Sampion 1er et Alexandrine iront sur les routes de France, de Belgique et de Hollande avec enfants, caravanes et animaux.

6 enfants naîtront (je n’ai pu tous les localiser, ils seraient apparemment plus nombreux) :

  • Jeanne le 22 janvier 1899 à Paris 16ème arr. Elle épousera Claudius Rodolphe Klatt en 1918 à Rennes (35) et décédera à Paris 7ème arr. le 20 décembre 1939.
  • Alfred dit Alexandre né en 1900 à Arlon (Belgique).
  • François né le 11 décembre 1901 à Bar-Le-Duc.
  • Joseph né le 17 février 1904 à Paray le Monial dont nous reparlerons un peu plus loin.
  • Nicolas dit Sampion II né le 26 juillet 1910 à Vlissingen en Hollande
  • Odette Germaine le 25 juin 1916 à Lannion. Elle épousera Serge Emilien Dedessus Le Moutier. Elle décède le 19 juin 1986, seulement quelque mois après son mari partit lui le 15 mars 1886, tous deux à Paris.

Voici la 4ème génération, celle qui fera la gloire du cirque Bouglione.

Joseph se marie avec Rosalie dite Rosa Van Been à Bézier (34) le 4 janvier 1928. Les journeaux français se feront l’écho de ce mariage jusqu’en dans l’est de la France. Il faut dire que cela ne passa pas inaperçu. La mariée est radieuse et le lieu on ne peut plus atypique.

Rosa est la fille de Jules Van Been , dompteur et directeur de cirque. Il est né à l’Arbresle (69). Il épouse Ambroglia Carolina Pinitente en 1912 à Bruxelle.

4 enfants naitront de cette union :

  • Rosalie dite rosa le 21 décembre 1910 à Ixelle (Belgique)
  • Michel en 1912 à Bruxelle
  • Nicolas né le 16 décembre 1913 à Mons (Belgique) et décédé le 7 mai 1917 à Groningen (Hollande)
  • Joseph né après 1918.

Ils sillonnent les routes avec leur ménagerie.

Jules est le fils de Michel Van Been et de Françoise Bogon (fille de Jean-Baptiste Boglione).

Ils auront 6 enfants y compris Jules :

  • Julie née le 15 juillet 1880 à Paris 7ème arr.
  • Abraham né le 23 août 1881 à Villers-Bocage
  • David né le 12 décembre 1882 à Corbeny (02) et décédé à Marseille le 23 mai 1956.
  • Etienne né le 6 décembre à Chaumont en Vexin (60) et décédé un mois plus tard le 12 janvier dans la même commune.
  • Joseph né à Beaune le 15 novembre 1885.
  • et Jules à l’Arbresle.

Michel Van Been né le 14 décembre 1857 à Rotterdam. Une mention marginale de l’acte de naissance de Françoise indique un mariage à Paris le 30 juin 1913. Ce mariage est introuvable. Ils se marient à Bruxelle en 1912.

Il est issue d’une famille de 9 enfants nés à Rotterdam, fils d’Abraham Van Been et d’Elisabeth Boot.

Le moteur de recherche Open Archives permet avec Family Search de faire des recherches en Hollande.

J’ai ainsi pu retrouvé la fratrie :

Aaron (1850), Daniel (1852), Elisabeth (1854), David (1855), Michel (1857), Rosetta (1861), Salomon Abraham (1867), Moritz (1868), Isaac (1869).

Joseph et Rosa auront 7 enfants :

3 filles : Odette, Josette et Alexandrine

4 garçons : Firmin II, Emilien, Eugène, Joseph dit Sampion III. Comme à la génération précédente (pour les garçons) ce qui permit l’édition ce cette carte.

Firmin II fut le directeur du cirque Amar dont je vous parlais hier. Il épouse Emma Figuier en 1954.

de gauche à droite : Rosa Bouglione, Léontine Zavatta (mère de la marié), Firmin, Emma et de dos Joseph.

Emma est la fille d’Albert Figuier et de Léontine Zavatta. Je reviendrai plus tard sur cette branche.

Ils auront deux enfants Alexandre et Rosa.

Alexandre perpétue la dynastie et tourne avec son cirque en Belgique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il est l’époux de Linda Büggler et le père d’Anouska et de Nicolas.

Ils sont avec leurs enfants et petits enfants la relève

Demain Totor nous conduira sur les traces du compère de son grand-père : Chocolat.

L’arbre sur Geneanet

Sources :

Crédit photos : Alexandre Bouglione (archives personnelles), Willima Foottit (archives personnelles), Mucem, Gallica.

Archives départementales, Family Search, Ancestry, Filae, Geneanet, Open Archives.

 

 

15 réflexions au sujet de “B comme BOUGLIONE”

  1. Bonjour, Merci pour votre article, très interessant pour moi qui ai appris par hasard que ma famille venait des BOUGLIONE. Sachez que leur s’est aussi progressivement transformé en BOUILLON puis BOUILLANT.
    Je connais un des frères de JB BOUGLIONE, connait est en bien grand mot, mais j’ai la généalogie d’un de ses frères qui est pour le coup dans ma généogie direct.
    J’ai cherché à vous contacter par un message privé. SI vous êtes interessé, peut être pourrions nous échanger plus d’information sur le sujet. J’ai également un arbre sur généanet.
    Bien à vous
    Emeline

    J'aime

    1. Bonjour
      Merci beaucoup de cette information.
      L’article a été écrit en l’état des recherches au moment de l’écriture de ce dernier.
      Je vais rechercher les actes concernant Firmin époux de Violette Dedessus. Je ferais ensuite un article complémentaire.
      Il y a encore tant à dire !
      à bientôt

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s