Fond MEDARD

Fonds Médard – 1

Il y a quelques semaines je me trouvais aux Archives de l’Hérault, grâce à Catherine, une amie, j’ai découvert le fonds Médard. Nous avons consulté uniquement deux cotes (faute de temps).

La découverte du contenu de ces cotes fut un moment magique. En voici quelques images

Ces échantillons arrivaient chez les Etablissements Médard et Parlier, de France, de Belgique et de Hollande principalement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qui était Jean Louis Médard ?

 

Il nait le 2 juillet et baptisé le 4 juillet 1768 à Lunel,  fils de Jean Médard, négociant et Marie Colombiés.

Acte de Baptême de Jean Louis Médard – cote 26 PUB 6

Il est le dernier enfant d’une fatrie de 13 enfants. Issue d’une famille bourgeoise de commerçants protestants, il fait des études classiques au Collège Royal de Nîmes et se destine au négoce familial. Suite à la faillite de l’entreprise de son père il devient alors apprenti canut pendant 2 ans à  Lyon (Son contrat d’apprentissage sera à retrouver aux AD de Lyon). De retour dans l’Hérault il s’associe à  Jean Parlier en 1801.

Ils créent ensemble la maison Médard et Parlier : un négoce d’indiennes encore en vogue au début du XIXème siècle. L’association perdurera jusqu’à la fin de l’Empire où Jean Parlier prend sa retraite (il décède le 11 avril 1830 à Montpellier). Louis s’associe alors avec son neveu Jean et ce jusqu’en 1821 âge de sa retraite.

Il épouse Jeanne Jacqueline Sara Filliettaz (née en Suisse) le 17 septembre 1807 à Paris (source Filae). Leur contrat de mariage montre la grande richesse de la famille Médard.

Il apporte au mariage : Une maison à Lunel, Cent quarante mille francs, sa part du capital dans la société Médard et Parlier, des meubles, linges, bijoux ….

Ils n’auront pas de descendance.

Il passe à la postérité grâce à sa collection de livres rares et précieux qu’il lègue par testament à sa ville de naissance : Lunel, à charge de la ville d’en faire profiter ses habitants (Mon amie Catherine aura le bonheur de travailler dans cette bibliothèque lors de sa thèse).

Il rédige un testament mystique* devant maître H.L Gendre au Vigan (Gard) le 31 août 1834.

 « Je donne et lègue [mon cabinet] en toute propriété à ma ville natale de Lunel, mais aux conditions expresses […] de maintenir en tous temps le Collège, de ne jamais dénaturer en rien ma collection de livres et d’en faire jouir les habitants de Lunel avec l’aide d’un bibliothécaire » 

Il décède le 25 juillet 1841 à Montpellier rue de l’aiguillerie , son épouse le suit 16 ans plus tard, (elle demeure rue des trésoriers de la bourse dans cette même ville),  le 25 juillet 1857.

Les 5000 ouvrages de la collection font le voyage, en charrette depuis Montpellier jusqu’à Lunel .

Musée Médard – Lunel

Un prochain voyage à Montpellier m’amènera à me pencher un peu plus en profondeur ce fond.

Nous nous pencherons dans le prochaine article sur les carnets dits « Bleu de Bolbec » dont le Fonds Médard détient une belle collection.

le testament mystique* : il s’agit d’un document écrit par le testateur même ou par un tiers et remis sous enveloppe cachetée et scellée, – devant témoins -, à un notaire. Le testateur y détermine la répartition de ses biens entre les héritiers, et ce de manière claire et  précise. Les volontés et dispositions inscrites dans le testament mystique doivent  rester secrètes et donc inconnues des héritiers jusqu’au décès du testateur. Une fois le testament entre ses mains, le notaire remet au testateur un acte de suscription ou procès-verbal de remise. Le contenu du testament n’est révélé que lors de l’ouverture du document après le décès du testateur.

Sources :

Archives de l’Hérault – Musée Médard – Pays de Lunel

 

Notre site : https://klr-ga.com/

4 réflexions au sujet de “Fonds Médard – 1”

  1. Une belle découverte, ce fonds Médard ! Finalement aussi riche pour toi qui aimes les tissus que pour moi qui aimes les livres (mais l’inverse est vrai aussi !).
    Bise !
    et j’aime beaucoup la photo que tu as choisie pour le profil Facebook, souvenir de cette descente aux AD !
    Catherine

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s