Magland – 1892 Ce 8 Août – Louise Delaplagne

louise-delapagne-retouche-cmjn

Fil de départ : la date et le lieu.

Soit le 8 août 1892 est la date de naissance de Louise Delaplagne, soit c’est la date à laquelle elle a terminé ce marquoir très fleuri.

Magland se situe en Haute Savoie, si on ne connait pas cette commune, un peu indice s’est glissé dans le marquoir : l’écusson de la Haute Savoie figure en haut et en bas au centre.louise_delapagne_retouche_500-copie

 

Après consultation du registre de naissance de Magland, Louise en fait se nomme Marie Louise Delaplagne. Elle est née le 14 juin 1879.

AN-marie-louise-delaplagne-1879
Archives de Haute-Savoie, côte 4E 2171- p 567/901

Elle est la fille de Charles Delaplagne, âgé de 40 ans, marchand de bois et de Marie Suzanne Anthoine, âgée de 34 ans, ménagère, domiciliés à Magland

Les témoins de cette naissance sont Louis Joseph Delaplagne aubergiste (son oncle paternel), et Cyrille Hugaud domestique.

carte

Magland est une petite commune de haute Savoie sur les bords de l’Arve, cité horlogère puis spécialisée dans le décolletage (fabrication de vis, écrou…).

cp

Elle est la benjamine de 3 enfants, un frère Louis Philippe né en 1875 et une sœur Léa Marie née en 1877

Son père Charles est né le 29 juillet 1839 à Magland et sa mère Marie Suzanne le 1er aout 1844, tous deux à Magland.

Ils se marient à le 4 février 1875.  Marie Suzanne est enceinte au vu de la date de naissance de Louis Philippe (2/6/1875).

arbre-3g

Alors que Louise est encore une petite fille, en 1882 son oncle Louis Joseph, cafetier, est juré d’assise au Tribunal d’assise. Le domaine de compétences relève du jugement des crimes contre les personnes mais aussi contre les biens ou l’état.

 

cour-dassise-1882

la-croix-20-juil-1892_n2812_-catastrophe-de-saint-gervaisDurant l’été 1892, alors que Louise termine son marquoir. Une tragédie se produit dans cette vallée de l’Arve qui conduit à Chamonix.

 

 

 

 

 

 

Dans sa vingt-deuxième années, Louise perd sa mère le 25 février 1901.

Elle vit toujours à la ferme familiale, peut être aide-t-elle à l’auberge de son oncle Louis Philippe, Auberge Anthoine (Carte postale colorisée plus haut)

Son frère Louis Philippe se marie en 1904. Toute la famille vit à la ferme familiale.

Louise et Léa sont célibataires.

recensement-2

Ses oncles maternels sont horlogers  et décolleteurs notament Michel ANTHOINE

493_001

493_002

 

 

 

 

En 1913, Louise ou Léa font certainement parties de la Ligue des Femmes Françaises – une association catholique féminime, prépondérante en Haute Savoie.

ligue-des-femmes-1913

Là s’arrête les documents sur Louise. Il me faudra une visite aux archives de Haute Savoie pour en savoir plus.

Quelle était son école, Louise s’est-elle mariée, a-t-elle eu des enfants ?

Ses questions méritent une réponse, dans quelques mois j’espère.

Si vous Louise fait partie de vos ascendants, n’hésitez pas à me contacter

 

Sources :              

Vous pouvez retrouver le marquoir à broder sur le site Reflets de Soie : http://www.reflets-de-soie.fr/

Archives de Haute Savoie :  http://archives.hautesavoie.fr/?id=rechercher

Cartes Postales : http://www.delcampe.net

Ligue des Femmes françaises : http://theses.univ-lyon2.fr/documents/getpart.php?id=lyon2.2009.deloche_e&part=162170

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s